Compte rendu de la Séance du CHSCT du Vendredi 4 mai 2018

 

1) la présentation des dispositifs d’amélioration des conditions de travail des agents d’accueil de la maison départementale des personnes handicapées.

Les agents d’accueil MDPH doivent parfois faire face à l’agressivité du public. Des collègues ont été victimes de cette agressivité en 2014 puis en janvier et mars 2018. Ils ont alors exercé leur Droit de retrait afin de s’extraire de la situation dangereuse. Les mesures prises par l’employeur afin d’éviter la survenu d’un nouvel incident sont présentées en CHSCT ce jour. Il s’agit de la mise en place d’une ronde 4 fois par jour par des agents de sécurité du PC Picasso, la vérification mensuelle des boutons d’alerte placés dans les bureaux, l’affichage d’une charte des règles à respecter par les usagers.

L’objectif est aussi, à terme, de réduire le nombre d’usagers qui viennent sur place afin de diminuer la « pression » au niveau de l’accueil MDPH. Aussi, il est question de travailler à l’amélioration du premier niveau de réponse téléphonique, de mieux informer les usagers des délais de traitement et de rouvrir la boîte mail de la MDPH. Plusieurs autres mesures sont proposées telles qu’une plus grande polyvalence des agents sur les tâches d’accueil et d’instruction, une meilleure organisation de la permanence des cadres ou encore de revoir l’organisation, les flux de circulation, les amplitudes horaires pour éviter les points de tensions à certaines heures de la journée.

Avis de la CGT 

Nous demandons à l’employeur :

– De prendre en compte les agentes d’accueil (DBL) du bâtiment Erik-Satie dans le dispositif d’amélioration des conditions de travail. Ces agentes d’accueil jouent un rôle très important auprès des usagers MDPH, notamment avant les heures d’ouverture au public,

– La mise en place provisoire d’un agent de sécurité le temps de voir se concrétiser les mesures visant à diminuer l’exposition au risque,

– De renforcer les équipes du centre de contact chargées de l’accueil téléphonique de premier niveau, afin notamment d’améliorer le taux de réponse aux usagers,

– De mieux reconnaître le rôle et de la technicité des agents d’accueil et d’instruction en positionnant ces postes en catégorie B,

– La réalisation de l’évaluation de l’ensemble des risques professionnels à la MDPH,

– Selon nous, l’ouverture en continu de l’accueil MDPH ne peut se faire à effectif constant. Il est donc impératif de recruter. De même, la polyvalence ne peut se mettre en place qu’avec des agents volontaires.

L’administration retient notamment la proposition de prendre en compte l’accueil DBL dans le dispositif d’amélioration des conditions de travail et propose aussi la présence (et non plus seulement la tournée) d’un agent de sécurité du PC Picasso aux moments les plus tendus de la journée. L’amélioration de la réponse téléphonique de premier niveau va aussi être travaillée.

2) les bilans de la formation en santé et sécurité au travail et le bilan du pôle ergonomie nous ont été présentés pour information.

3) Nous avons voté en faveur du plan 2018-2019 des formations en santé et sécurité au travail.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *