Professionnels du travail social : état des lieux deux ans après la consultation nationale

Rappel des faits :

2013 : Le gouvernement a organisé dans le cadre du plan de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, les États Généraux du Travail Social (EGTS) et la mise en œuvre des Assises territoriales qui se sont déroulés de janvier 2014 à février 2015.

2014 : Le collectif Ugict-CGT des Professionnels du Travail Social a réalisé une consultation nationale à destination des travailleurs sociaux à partir d’un questionnaire qui leur était adressé. Des pistes de revendications ont été dégagées.
• le besoin de reconnaissance du statut et des qualifications ;
• la perte de sens ;
• le manque de marge de manœuvre et d’autonomie vis-à-vis des institutions ;
• l’usure professionnelle.

Le rapport « Reconnaître et valoriser le Travail Social » élaboré par une mission diligentée par le Premier Ministre Manuel Valls, dans le cadre des EGTS a été présenté au gouvernement le 2 septembre 2015. Le plan d’action qui en découle a été présenté au Conseil des ministres en octobre 2015. Or, les Vingt-trois propositions émises n’ont pas pris en compte les revendications des professionnels de terrain. Ces derniers n’ont d’ailleurs pas été consultés lors des Assises. De plus aucune de ces propositions ne questionne les politiques publiques en faveur des usagers.

Les travailleurs sociaux ne trouvent pas, dans ces propositions, la réponse à leurs exigences :
  • Des moyens supplémentaires humains, matériels et financiers.
  • Les dispositions pour mettre fin à la pression hiérarchique, le mauvais management et l’organisation incohérente.
  • L’allègement des procédures et de la garantie de l’autonomie des professionnel-le-s vis-à-vis du politique.
  • L’autonomie des travailleurs sociaux dans les pratiques professionnelles et la prise en compte de leur expertise.
  • La garantie d’assurer les conditions de l’accompagnement social et du partenariat dans un cadre éthique et confidentiel.
La création des États généraux alternatifs du travail social par les travailleurs sociaux :

Face aux orientations gouvernementales, les professionnel-le-s se sont organisé-e-s en créant les États Généraux Alternatifs du Travail Social, en manifestant leur mécontentement à plusieurs reprises et en réclamant une véritable prise en compte des revendications évaluées par le terrain :

  • Une réelle reconnaissance de leur expertise et de leur responsabilité professionnelles,
  • Une véritable revalorisation statutaire et salariale de l’ensemble de la filière et des diplômes du niveau 5 à 1,
  • La reconnaissance des diplômes d’État validés par au moins 3 années de formation en alternance au niveau II du RNMCP (Registre National des Métiers et des Certifications Professionnelles),
  • Le reclassement des assistants sociaux, des éducateurs spécialisés, éducateurs de jeunes enfants, des conseillères en économie sociale et familiale, en catégorie A niveau grille attachés pour la fonction publique et la traduction dans les conventions collectives pour le secteur privé,
  • Un véritable déroulement de carrière et des parcours professionnels diversifiés,
  • La reconnaissance de la pénibilité de nos professions avec un droit à un départ anticipé à la retraite.

La cgt porte les revendications des travailleurs sociaux dans toutes les instances. cela doit s’accompagner de la mobilisation accrue des professionnel-le-s.

Dossier sur : http://www.ugict.cgt.fr/tag/travailleurs-sociaux

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *