empêcher le dépeçage des Départements, pour préserver le service aux habitants

PAS D’AVENIR POUR LES SERVICES PUBLICS DEPARTEMENTAUX SANS AGENTS DEPARTEMENTAUX

La CGT du Conseil Départemental a toujours mis le service public départemental, l’attachement au territoire de la Seine-Saint-Denis au cœur de son action. En janvier 2014, elle alertait et rassemblait les agents contre l’annonce faite par François Hollande de suppression des départements dans le cadre de la métropole du Grand Paris. Ces dernières semaines, avec les syndicats CGT de Paris et des conseils départementaux de la petite
couronne, elle a fait connaitre largement, à travers un quatre pages, sa position contre la fin des services publics départementaux et la métropole.
Pour nous, la défense des services publics, des intérêts des usagers et des agents marchent d’un même pas. Ils ne s’opposent pas. Pour la troisième année consécutive, le nombre d’agents départementaux est en baisse. Il n’y a aucune fatalité à cela. C’est le résultat d’un choix délibéré de l’exécutif : laisser les postes vacants et ne remplacer qu’une partie des départs. Ce choix relève d’un dogme : les agents seraient un coût à réduire. Comme si le service public ce n’était pas avant tout les agents qui le font vivre au quotidien, avec le souci constant de la qualité du service rendu aux usagers ! Les effets de ces baisses d’effectifs sont connus :  surcharge de travail, sentiment de ne pas bien faire son travail pour ceux qui restent, désorganisation des équipes, dégradation du service rendu.

Si les conséquences sont douloureuses pour les équipes, elles sont tragiques pour le service public départemental.

Pour la CGT, les agents ne sont pas un coût à réduire mais le cœur battant du service public départemental. Aucun argument financier ne tient. Remplacer tous les départs sans délai et mettre fin la multiplication des postes vacants ne coûte qu’un millième du budget départemental ! La CGT demande que soit mis fin à cette règle mortifère pour le service public départemental. Elle exige que chaque départ soit remplacé sans délai.
Les agents départementaux peuvent compter sur la CGT pour défendre les services publics départementaux, pour aujourd’hui et pour demain. Elle prendra toutes les initiatives qui s’imposent dans cette période pour empêcher le dépeçage des départements.

Mots-Clés : #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *