demain sans secrétaires, sans huissier.e.s, sans comptables ?

Une fois n’est pas coutume, la CGT vous invite à lire très attentivement Le mot de la DG actuellement diffusé sur e-acteurs. Sous un titre anodin « Un séminaire de direction pour préparer l’avenir et les Jeux Olympiques », c’est un vrai plan social qui est annoncé en commençant par quelques métiers phares de notre collectivité : secrétaires, huissier-e-s, comptables.

La DG annonce la fin des recrutements sur les métiers de secrétariat.

Décider de « recruter uniquement sur mobilité interne », c’est décider de la disparition de ce
métier à brève échéance. Autre mesure : le fantasme de la mutualisation des huissier-e-s et des
secrétaires est de retour. On connaît la technique. Premier acte : les agents d’un même métier sont regroupés par service ou par direction ; second acte : on supprime des postes.

Enfin, la recentralisation des fonctions de comptables est en cours.

En réunion de « concertation », le DGS laisse entendre qu’il y aurait plusieurs centaines de
postes de comptables en trop.

Au total, c’est plus d’un millier d’agents départementaux qui sont menacés dans leur emploi et au-delà l’ensemble des équipes fragilisées et affaiblies. Il y a urgence, car il est indiqué que ces actions sont applicables dès janvier 2018. Enfin, à la violence des mesures, la DG ajoute le cynisme, en écrivant : « le Département se projette sur le futur : l’avenir des métiers a été placé au coeur
des actions prioritaires ». Prend-elle vraiment les agents départementaux pour
des idiots et des moutons ?
Nous ne laisserons pas passer. La réaction doit être à la hauteur de l’attaque et du mépris affiché
pour notre travail.

Mots-Clés : #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *